Serge-Taibaly-alumnis-campus-esprit-industries

Serge est Responsable transport-logistique et dédouanement pour la zone du Moyen-Orient et Afrique au sein du département Global Supply Chain de Schneider Electric. Ancien étudiant au campus E.S.P.R.I.T. Industries, il nous partage son parcours professionnel et ses conseils pour les étudiants intéressés par les métiers de la logistique

Que pourrais-tu dire de ton parcours au sein l’école ?

Avant d’intégrer l’école Supérieure de Logistique Industrielle, j’ai effectué un DUT en génie de la production à l’IUT de Nice Sophia-Antipolis puis une licence professionnelle en optimisation de la chaine logistique à l’IUT de Paris 8.

J’ai rejoint l’ESLI en deuxième année du Master international Supply Chain management et j’ai obtenu mon diplôme en 2008 (Promotion 13).

L’ESLI nous a enseigné la base de la Supply Chain avec des intervenants de qualité qui nous ont appris comment apporter une valeur ajoutée dans une organisation en utilisant les différentes techniques et aussi une approche sur l’aspect humain. Dans la chaîne d’approvisionnement, la dimension humaine est un élément très important pour garantir la meilleure expérience au client final.

Quel est ton parcours depuis en quelques mots ?

Afin de valider mon diplôme à L’ESLI, j’ai effectué mon stage de fin d’études chez Schneider Electric (spécialisée en gestion de l’énergie) au sein de leur département production nucléaire et marine en tant que responsable de l’amélioration continue de la ligne production. 

Après cette première expérience, Schneider Electric m’a proposé de prendre la responsabilité de la production pour un an et demi en contrat temporaire. J’ai alors occupé plusieurs fonctions au niveau de la Supply Chain : achats des matières premières, méthode industrielle, gestion d’une ligne d’assemblage, prise de commande et gestion d’une équipe management et industrielle.

En 2009, j’ai intégré Angelo (spécialiste dans les tapis de luxe et contemporain) au sein de leur usine de production basée en Inde (New Delhi) en tant que responsable de l’usine de production et développement du business au Moyen-Orient et en Inde (en volontariat International – VIE de 2 ans). L’objectif était de promouvoir l’usine de production en respectant les normes européennes, de développer les produits d’Angelo et élargir le panel de clients en Europe, Moyen-Orient et en Inde tout en améliorant la sécurité, l’efficacité et la performance du site production de 100 personnes.

À la suite de cette expérience exceptionnelle, j’ai rejoint Schneider Electric en 2011 afin de gérer les opérations logistiques du Centre de Distribution de Dubaï (Émirats Arabes Unis). Un site de 33000 m2 comptant une équipe de 80 personnes. La mission consistait à coordonner et à contrôler les opérations des pays du Golfe (Émirats Arabes unis, Qatar, Bahreïn, Koweït, Arabie saoudite et Pakistan).

Quelle fonction exerces-tu aujourd’hui ?

Depuis 2015, j’occupe le poste de responsable transport-logistique et dédouanement pour la zone du Moyen-Orient et Afrique (MEA) au sein du département Global Supply Chain de Schneider Electric (CA 2020 25.2 Md€, +135000 collaborateurs dans le monde et plus de 180 ans d’histoire et innovation dans le domaine de l’Énergie). J’anime les responsables des 8 sites logistiques et 4 centres de production de la région MEA.

Peux-tu nous expliquer en quelques lignes tes missions ?  

Mes missions s’articulent autour de trois axes : Stratégie – vision, l’aspect humain et transformation numérique.

– Construire une vision et une stratégie opérationnelle et digitale (Transport et douane) sur le périmètre Moyen-Orient et Afrique.

– Manager plusieurs équipes de sites de centres de distribution MEA, avec une concentration sur les opérations de transport à multiples facettes, tout en atteignant ou dépassant les performances avec les entrées, les sorties, les services et la productivité.

– Orienter, encadrer, former et motiver l’équipe logistique régionale et locale.

– Concevoir des contrats pour les transporteurs et les prestataires logistiques, en respectant les exigences définies par une gestion au jour le jour et l’amélioration des process.

Quelles compétences nécessitent-elles ?

La chaîne d’approvisionnement est en constante évolution, avec l’arrivée massive des demandes numériques et de la clientèle, nous devons être en mesure de nous adapter et de réagir rapidement.

Avoir une connaissance du droit des pays d’importation et d’exportation et du concept de chaîne d’approvisionnement.

  • Dans la chaîne d’approvisionnement, nous avons besoin de penser comme un entrepreneur, avoir une vision pour les cinq prochaines années.
  • Il faut avoir une mentalité « pensée hors des sentiers battus  » chaque jour.
  • Vous devez avoir une attitude positive, un esprit d’acier pour essayer de trouver les bonnes solutions en dépit des difficultés de la vie quotidienne.
  • Enfin, l’aspect humain joue un rôle très important. Réfléchir constamment pour obtenir le meilleur des équipes. Compte tenu de la situation liée à la COVID-19, le télétravail nous oblige à réajuster la manière dont on doit gérer nos équipes.

3 qualités pour ce poste?

  • Discipline
  • L’ouverture d’esprit
  • L’empathie

Un petit mot pour nos diplômés ? pour nos étudiants ?

ESLI est une excellente école dans le domaine Supply Chain, Industrielle et Logistique. Avec des cours adaptés pour se rapprocher de la demande du réseau de la chaîne d’approvisionnement et de l’évolution de la fonction avec une vision sur les transformations digitales.

La Supply Chain prend une nouvelle place dans la stratégie des entreprises. Au cœur de leur fonctionnement, elle doit devenir plus résiliente pour mieux réagir aux risques et s’adapter aux nouvelles habitudes nées de la pandémie. (Ex. recentrer les usines afin d’éviter les ruptures et l’augmentation des coûts dans le maritime, implémentation du digital une visibilité sur l’ensemble de la Supply Chain en ayant une tour de contrôle).

Il y a et aura de très bonnes opportunités dans le métier de la Supply Chain dans les années à venir, l’expertise des étudiants et diplômes de l’ESLI permettront aux entreprises d’avoir une expertise précise dans la gestion de leur chaine d’approvisionnement.

Merci Serge pour ton témoignage