Jean-Louis BARON est étudiant en Mastère 2 Manager Achats Collaboration Sécurisée au campus E.S.P.R.I.T. Industries et alternant au poste d’Appui Achat Contract Management chez EDF. Découvrez son parcours en 2 minutes.

Quel est ton parcours ?

Originaire de Redon, après le lycée j’ai fait un DUT Carrières Sociales sur Bordeaux, puis une licence 3 Sciences de l’éducation à Paris. Ensuite je suis parti pendant 2 ans et demi à l’étranger, et plus particulièrement en Guyane où j’ai travaillé pendant 1 an en tant que professeur des écoles.

À la suite de ces expériences, j’ai eu envie de revenir en Bretagne, et j’ai continué dans l’éducation et le social, en étant directeur adjoint dans un service Enfance et Jeunesse pendant 1 an. Puis j’ai eu envie de repartir encore une fois à l’étranger : en Asie du Sud Est et Océanie.

Six mois après, le covid est arrivé et j’ai dû revenir en France. J’ai fait plusieurs jobs intérimaires, en essayant de retrouver du travail dans ma branche, mais ça ne recrutait pas, et plusieurs projets personnels sont tombés à l’eau, dont le projet de monter un bar.

Je me suis dit que c’était peut-être le moment de reprendre mes études, en choisissant une formation qui pouvait m’ouvrir des portes dans plusieurs domaines. J’ai donc décidé d’intégrer l’ESLI à Redon pour un cursus en logistique. J’ai rejoint la licence 3 LFI (Logistique et pilotage des flux), et pendant ce cursus j’ai été amené à réfléchir sur le monde industriel.

Pourquoi as-tu intégré la licence LFI ?

J’ai choisid’intégrer cette licence car la logistique concerne de nombreux domaines (humanitaire, culturel, industriel…), et cette formation ouvre de nombreuses portes dans le milieu professionnel.

En parallèle de cette licence, j’ai fait mon alternance au sein de la société Transports Orain, orientée sur le transport scolaire et la marchandise. Mes missions principales étaient la réorganisation d’un entrepôt en lien avec Faurecia, et l’optimisation de la gestion des stocks.

Pourquoi avoir continué dans une formation Achats ?

Pour la suite, j’ai voulu un poste un peu plus stratégique et j’ai découvert qu’il y avait un mastère dans les Achats, j’ai donc continué dans cette voie.

En quoi consiste ton Mastère ?

J’ai commencé mon Mastère Manager Achats Collaboration Sécurisée (MACS), et tout au long de l’année on est amené à approfondir le processus Achats, à maîtriser la langue anglaise, à avoir des techniques de négociation, mais aussi à comprendre le contexte dans lequel on évolue, que ce soit au niveau environnemental et social.

Tu effectues ton alternance chez EDF ?

Oui en effet, j’ai été pris au sein de l’entreprise EDF, et je suis au comité bien et service qui est rattaché à la division production nucléaire.

Quelles sont tes missions ?

Au sein du comité, on a une fonction centrale, c’est-à-dire qu’on a 14 segments Achats, et on doit les piloter par des contrats cadres pour que n’importe qui au sein d’EDF puisse s’en saisir.

Quel est le petit plus de la formation « MACS » selon toi ?

Je dirais la variété des profils : une large tranche d’âge allant de 21 à 40 ans, originaires d’autres régions ou de pays (une moitié de la classe originaire du Maroc). Cette diversité de parcours nourrit nos échanges, nous permettant de monter en compétence en tant que futur professionnel, parce qu’en tant qu’acheteur on peut être amené à évoluer à l’international et côtoyer une grande pluralité d’interlocuteurs.

Quels sont tes projets pour la suite ?

En étant chez EDF, je côtoie le secteur de l’énergie et c’est un domaine qui m’intéresse tout particulièrement et vers lequel j’aimerais me spécialiser. Je voudrais donc continuer à travailler dans le secteur des énergies, parce que pour moi un bon acheteur, pour qu’il soit compétent, doit avoir la capacité à connaître finement le secteur dans lequel il est.