• EERES4WATER (Promouvoir l’efficacité des ressources du lien eau-énergie à travers les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique) est financé par le programme Interreg Atlantique avec 3,1M d’€ de budget. Ce projet traitera du lien interdépendant eau-énergie. Il contribuera plus particulièrement à  développer une meilleure gestion de l’énergie liée au cycle de l’eau.
  • La Corporation technologique d’Andalousie, le chef de file du projet, lance officiellement le projet aujourd’hui à  Seville en Espagne. Participent également à ce projet 4 autres partenaires espagnols ainsi que 6 autres partenaires en Irlande, au Portugal, en France et au Royaume-Uni.

Seville, le 11 avril 2019 :

Séville accueille aujourd’hui le lancement du projet EERES4WATER. Ce projet financé par l’Europe dans le cadre d’un Interreg  Atlantique répondra au défi que représente le lien interdépendant entre énergie et eau dans les régions atlantiques situées en Espagne, Irlande, Portugal, Royaume-Uni et France.

La Corporation technologique d’Andalousie (CTA) est le leader du projet auquel participent également en France le GIP Campus E.S.P.R.I.T de Redon, 4 partenaires espagnols et 5 autres partenaires provenant d’Irlande, du Portugal et du Royaume Uni.

L’objectif est d’optimiser la gestion de l’énergie à travers le cycle de l’eau (production, transport,  épuration, process). La coopération atlantique du projet a pour ambition d’implémenter des innovations techniques, et d’articuler des politiques institutionnelles, techniques et sociales communes afin d’améliorer l’efficacité énergétique et développer les énergies renouvelables. A cette fin, de nombreuses organisations sont impliquées : administrations, universités, centres de recherches, petites et moyennes entreprises, associations et clusters.

3,1M d’€  de budget sur 3 ans pour EERES4WATER

EERES4WATER bénéficie de 3,1 millions d’€ de budget. 75 % sont financés par l’Union Européenne à travers le programme Interreg Atlantique qui soutient la coopération transnationale dans les 36 régions atlantiques pour promouvoir leur développement et la croissance verte. 

Ces régions partagent des problématiques similaires à travers l’interdépendance eau-énergie. Elles requièrent un cadre politique spécifique en lien avec les directives européennes et des actions jointes sur les avancées technologiques.

L’objectif global du projet est de transformer cette problématique en opportunité. Positionner la région Atlantique européenne en première ligne concernant la gestion durable de l’eau et de l’énergie, en promouvant l’efficacité énergétique et le développement des capacités de production énergétiques propres.

Un des résultats attendu permettra d’augmenter la production d’énergie renouvelable en lien avec l’eau, à travers l’adoption de standards d’efficacité énergétique et la mise sur le marché de nouvelles solutions technologiques, la création d’une agence internationale des technologies de l’eau et de l’énergie (SIEW : Transnational Service on Energy and Water technologies) qui rassemblera tout le savoir-faire généré,  la création d’une nouvelle chaîne de valeur, le développement de politiques et de stratégies d’efficacité énergétique ciblant l’emploi et la croissance.   

Parallèlement, un plan de capitalisation des résultats du projet sera lancé. Il visera, à travers des standards, des protocoles et des stratégies technologiques, à assurer l’efficacité des ressources, une économie bas carbone et une réduction des polluants.

Le GIP Campus E.S.P.R.I.T de Redon va développer diverses actions en Bretagne auprès des syndicats d’eau, à travers notamment l’identification d’opportunités d’efficacités énergétiques et de développement d’énergies renouvelables. Il va par ailleurs créer et animer un cluster d’entreprises, afin de créer une chaine de valeur et répondre aux défis technologiques du projet. 
Une des actions phares consistera à travailler sur l’intégration de turbines et micro-turbines dans les réseaux d’eau bretons.

11 partenaires de 5 pays européens

Le consortium est composé de 11 organismes de 5 nationalités différentes.
Un partenaire français, le GIP Campus E.S.P.R.I.T. Industries de Redon.
5 partenaires espagnols : la Corporation technologique d’Andalousie (CTA), l’Université de Séville, le Centre de recherche pour l’énergie, l’environnement et les technologies (Ciemat), l’Institut technologique des îles Canaries (ITC) and Brinergy Tech.
2 membres irlandais : l’université College Cork (UCC) et Resolute Marine Limited (RML).  2 organismes portugais, l’agence régionale de l’énergie et de l’environnement (ENERAREA) et l’université d’Évora.  Un partenaire du Royaume-Uni,  l’université de Cardiff.  

6 autres organismes participant également au projet en tant que partenaires associés : Uisce Éireann (Irlande), Regional Ministry of Economy, Industry, Trade and Knowledge of the Canary Islands Government and Abeinsa Infraestructuras Medio Ambiente (Espagne) ; ATLANSUN (France), Portuguese Institute of Solar Energy and RNAE-Association of Energy and Environment Agencies (Portugal), and Welsh Water Limited (Royaume-Uni).

Retrouvez l’article de Ouest-France consacré au projet européen

Plus d’informations : CTA’s Communication Department
info@corporaciontecnologica.com – (+0034) 954461352
GIP Campus Esprit de Redon, Erik Zilliox : 02 99 71 60 20